Véronique 

    Mas

Plage des Sablettes/Un midi sous un grand vent/Du vin blanc/des embruns/Du sables et des histoires...

Une couleur : La joie c'est la couleur. Toutes les couleurs même le noir et le blanc. Les couleurs de la nuit, les couleurs dans le noir, les pigments se révèlent dans l'obscurité.

Un élément  : Le vert de la nature, la luxuriance du vert, un coquelicot qui défoncerait le bitume...Ressentir la terre, ce besoin du végétal de voir la nature.

Un moment : L'immensité, pas de mur, pas de béton. Au Yémen par exemple où la force sauvage de la nature et des montagne t'emporte dans un vertige, une connexion. Puis un jour sur le pont Galata en Turquie ce pont qui relie l'Asie à L'Europe; je suis emportée par la beauté de l'instant, reliée à l'humanité. Un amour qui envahit tout.

Un film : La Couleur Pourpre, pour la dénonciation de l'injustice et du racisme.

Un livre : Le rouge et le noir de Stendhal, je ne suis jamais allée au bout. L'ennui.

Un parfum : La fleur d'oranger de la mouna gâteau traditionnel fait en famille qui est ma madeleine de Proust.

Un plat : Juste de la salade verte sans rien!

Une photo : Le lys de Mapplethorpe.

 

Une occupation : Ne rien faire, n'avoir aucune obligation.

Une matière : Les matières honnêtes comme le coton et le papier.

Une Mélodie : La musique méditative de Loreena Mc Kenneth.

Votre dernier coup de coeur : Le groupe Madame Olson, découvert lors d'un festival Seynois.

Votre caractère : Changeant jamais linéaire mais toujours joyeux.

Un mot : Amour parce que c'est rond, ténèbres mais aussi coccinelle, je suis toujours touchée par la mélodie des mots.

Un pays : L'Asie, le Yemen, où l'empreinte de l'homme s'intègre parfaitement à la nature.    

xxx

https://www.veroniquemas.com 

© ADAGP 2019