le filrouge.

 

Un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer indépendamment du temps, de l'endroit ou des circonstances. Le fil peut s'étirer ou s'emmêler, mais il ne cassera jamais…  de cette tradition populaire asiatique l'artiste imagine ici une histoire, un conte entre deux personnes. Ce qui reste de cette histoire c'est cette corde de vêtements noués entre eux, comme ce fil rouge reliant les êtres.

Ce fil rouge est ici composé de vêtements ayant appartenus à ces deux personnes noués ensemble pour former un lien entre eux. 

Comme un conte que ces deux êtres se serait raconté avant de se séparer, ils ont noué leurs vêtements ensemble et sont partis par delà les océans. Une corde de vêtements les reliant.

L'artiste veut ici questionner les relations humaines. Comment rester en communication malgré l'éloignement, les océans ou la mort. C'est encore par l'accumulation d'objets usuels que l'artiste souhaite questionner le regardeur sur sa propre relation à l'humain et aux relations qu'il entretient avec les autres.

le fil rouge, Domaine de l'ermitage, Saint-Mandrier/mer, 2018

le fil rouge, commissariat Claire Nini, Espace quinze quinze, Paris, 2015

© ADAGP 2019