flamands en soldes, domaine de l'ermitage, Saint Mandrier/mer, 2018.

Notre société contemporaine tend de plus en plus à virtualiser nos rapports humains, ils sont aujourd’hui dematérialisés comme notre rapport à la nature environnante. Depuis deux ans les plages du littoral sont envahies d’énormes bouées de flamands roses, paradoxalement le nombre de flamands roses diminue et son territoire de vie tend a disparaitre. La beauté et la fragilité de cet oiseau sont aujourd’hui retranscrites dans un jeu de plage en plastique, ironie du sort le plastique étant une des causes de la mort de nombreuse espèces animales.

La sculpture que je propose se compose de quatre bouées flamands gonflables que le public pourra dégonfler et regonfler à sa guise. Je souhaite faire réagir le regardeur qui en gonflant et dégonflant les bouées se sente acteur de la nature et non simple spectateur et c’est par son action que les choses peuvent changer dans le bon sens comme dans le mauvais. Se poser des questions sur la préservations des espèces passe par l’éducation relative au respect de notre nature. Cette sculpture ludique et ironique tend à nous reconnecter avec notre environnement, s’y intéresser pour mieux le respecter.

© ADAGP 2019