Amandine                  Rouhaud

Fin d’une journée d’été à Montréal/A l’heure où la lumière devient joliment orangée sur les briques rouge des bâtiments/En terrasse/huîtres et verre de vin blanc/Je porte une robe fluide d’été/certainement trouvée en friperie/Des sandales/des lunettes de soleil et pour seul maquillage un rouge à lèvres rouge ultra-mat.

 

 

Une couleur : Vert d’eau.

 

Mon caractère : Impétueux et irréfléchi.

 

Un moment : Les quelques minutes qui suivent le réveil. Quand notre esprit est encore un peu endormi mais que nous sommes assez conscients pour apprécier le confort du lit encore quelques instants. 

 

 Mon occupation préférée : Essayer de créer. Essayer d’occuper mes mains et mon esprit dans la création manuelle. Coudre, broder, tricoter. 

 

Une matière : Cette matière à qui l’artiste canadien Fvckrender a donné une representation.

 

 

 

 

Un film : "Moonrise Kingdom" de Wes Anderson.

 

Un livre : La voie du Tarot, Jodorowsky.

 

Un pays, une ville : La foisonante Mexico City.

 

Mes projets : Faire la paix. Avec moi-même, principalement, puis avec les autres qui sont eux-mêmes des entités en (re)construction.

 

Une odeur, un parfum :  Le bois de santal ou une odeur forte, ambrée. Quelque chose avec du caractère, indéniablement.

 

Un paysage :  ​Une crique dans le sud de la France

 

Une madeleine :  ​Les oeufs à la coque, que ma mère ne préparait jamais sans des mouillettes de pain frais et du beurre demi-sel.

 

Un diner idéal :  Un plateau de fromages servi avec un vin blanc sec.

 ​

Un son, une mélodie, une musique : James Blake. Quoi qu’il fasse. Que ce soit un piano-voix sublime ou de l’électronique vibrante et puissante.

Un élément : L’eau ! Le bain est rassurant, tandis que les profondeurs des eaux marines sont plus menaçantes, inconnues. J’aime cette dichotomie d’un même élément.

 

Un mot : ​Liesse. Quoi de plus beau qu’une euphorie partagée par tous ?

 

Votre dernier achat coup de coeur : Un bol Nathalie Lete pour Anthropologie.

 

État présent de mon esprit : La plénitude.

 

Un espoir, un rêve : Apprivoiser cette plenitude pour qu’elle dure le plus longtemps possible.

                                             xxx

© ADAGP 2019